Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les passions de Nath
  • Les passions de Nath
  • : Blog avec mes réalisations au point de croix, en perles et serviettage
  • Contact

Livre d'or

Recherche

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 14:38
STRASBOURG, 29 avril (Reuters) - La société textile DMC SA, leader mondial du fil à broder, a annoncé mardi, lors d'un comité d'entreprise à Mulhouse (Haut-Rhin), qu'elle déposerait son bilan mercredi devant le tribunal de commerce de Paris, siège de l'entreprise, a-t-on appris de source syndicale. "Demain, ils vont déclarer la cessation de paiement pour DMC SA", a dit à Reuters Ignace Hermann, délégué CFDT. L'entreprise emploie 340 personnes à Mulhouse, son berceau historique. Les syndicats s'attendent à ce que la même décision soit annoncée dans l'après-midi pour DMC Tissus, la filiale sportswear du groupe textile, lors d'un comité d'entreprise à l'ordre du jour duquel est également évoquée la saisine du tribunal de commerce. Dollfus-Mieg et Cie, société alsacienne fondée il y a plus de 250 ans, a annoncé jeudi dernier avoir demandé la suspension de la cotation de son titre en Bourse en raison des difficultés rencontrées qui justifiaient "des mesures de restructuration significatives". "Les importantes difficultés (poursuite de la baisse du dollar, baisse de la consommation depuis le début de 2008 et afflux de produits en provenance d'Asie) auxquelles le groupe DMC est confronté, le contraignent à envisager, à très court terme, des mesures de restructuration significatives", déclarait le groupe dans un communiqué. L'entreprise précisait également avoir différé la publication de ses résultats 2007. DMC, qui ne vaut plus que 23,5 millions d'euros en Bourse, a déjà mis en route un plan social concernant 208 postes sur 1.100 en janvier dernier. Le groupe, né à Mulhouse en 1746 pour fabriquer des toiles indiennes, emploie encore 875 personnes en Alsace. En février, il avait indiqué que son chiffre d'affaires 2007 avait reculé de 18,9% à 145,5 millions d'euros en raison de la concurrence asiatique et des effets de change. DMC a conclu le 31 janvier 2008 avec l'ensemble de ses créanciers un accord de rééchelonnement de sa dette d'un montant global d'environ 14 millions sur une dette bancaire totale de 20,8 millions. Un nouveau président du directoire, François Demoulin, a été nommé le 21 février dernier en remplacement de Jacques Boubal, pour accélérer la restructuration du groupe. Il a notamment annoncé sa décision de céder la chaîne de magasins Loisirs & Création. Entre 1999 et 2002, après la cession des activités d'impression et de la branche fil à coudre industriel, le groupe s'était recentré sur deux métiers, les "loisirs créatifs" autour du fil à broder, avec la branche DMC Creative World et la chaîne de magasins Loisirs & Création, et la branche Sportswear. /GR (Gilbert Reilhac) 1241 290408

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carla fernandez 01/05/2008 03:14

Moi,je suis desolee